Evaluation du herd-book 2016

Evaluation du herd-book 2016

 

Présidente 2016: Petra Stichnothe

Responsable d’élevage 2016: Rolf Bösch

Responsable du herd-book 2016: Rolf Galli

Coordinateur du cheptel 2016: Josef Imfeld, Simone Winiger

Experts 2016:

Deutschschweiz:

Christian Bigger, Rolf Bösch, Christian Hadorn, Monika Hänni, Josef Imfeld, Walter Jordi, Patrick Kneubühler, Hanspeter Knobel, Daniel Quenet, Esther Schweizer, Petra Stichnothe, Simone Winiger, Max Fruttiger, Florian Fruttiger, Anna Rösti, Kurt Wittwer

Suisse romand:

Sylvain Geiser, Gabriel Schenk, Frank Siffert

Afin d’arriver à ces résultats, de nombreuses personnes sont été impliquées:
Il s’agit du responsable du herd-book, du responsable d’élevage, du coordinateur de cheptel, des experts et bien sûr des propriétaires et des éleveurs.

Le comité souhaite, pour l’association, remercier chaleureusement toues les
personnes qui ont apporté leur aide dans cette tâche.

 


 

Sommaire

  1. Introduction

  2. Statistiques des animaux

  3. Coefficient de consanguinité

  4. Présence génétique

  5. Notes d’évaluation

  6. Appréciation génétique

 

 

1. Introduction

Au début 2010, notre organisation d’élevage a été reconnue par l’office fédéral de l’agriculture. Cela a été possible grâce à notre stratégie d’élevage et dès lors nous sommes tenus de faire notre évaluation annuelle.

L’évaluation a été faite au 31 décembre 2016

Tous les individus qui figurent dans le herd-book sont soit de pure race soit de parents pure race et sont mentionnés en tant qu’animaux d’élevage.

Remarque:

Pour évaluer les statistiques de l’année précédente, il faut se référer à l'évaluation de 2015.

 

 

Frühere Herdenbuchauswertungen sind zu finden unter: http://wollschwein.ch/index.php/de/die-svws/dokumente


 

2. Statistiques des animaux

2.1 Nombres d’animaux répertoriés dans le herd-book

Le tableau suivant montre la structure des troupeaux de cochons laineux à fin 2016, par année de naissance, par âge de l’animal, par sexe et statut d’élevage.

franz 1 Tierstatistik2016

Z= reproducteur; P= provisoirement dans l’élevage,

W= apte à l’élevage; M = destiné à l’engraissement; A = exclu de l’élevage;

m = mâle; w = femelle; Cast = castré

En décembre 2016, 2465 cochons laineux étaient répertoriés dans le herd-book dont 1143 mâles et 1322 femelles.

49 mâles et 152 femelles qui sont destinés à la reproduction.

Le nombre d’animaux enregistrés en 2016 a augmenté (en comparaison avec 2015) de 4%. Il y a 98 animaux de plus en 2016.

Cela montre une certaine stabilité dans la population du cochon laineux.

Le nombre d’animaux de un an s’est clairement réduit, de 850 (2015) à 700 (2016). Dans l’ensemble de l’année 2016. 848 naissances d’animaux ont été enregistrées, alors que ce chiffre était de 970 en 2015, ce qui représente une diminution claire des naissances.

253 propriétaires prennent en charge ces 2465 cochons laineux. L’année d’avant ils étaient encore 248, ce qui montre de manière réjouissante une augmentation de l’intérêt des amis des cochons laineux.

 

 

2.2 Statistique des animaux par âge et par sexe

Etat des cochons laineux en décembre 2016:

Total 2465 d’animaux en vie d’après le herd-book, 1143 mâles et 1322 femelles.

En comparaison avec l’année précédente, il y a moins d’animaux de moins d’un an qui sont répertoriés dans le herd-book.

C’est ainsi que le nombre d’animaux de 2 à 3 ans est d’environ 300 en 2015 et est plus de 400 en 2016.

Cela peut être attribué en partie au fait que tous les rapports de sortie sur les animaux abattus n’ont pas été prélevés.

 

franz 2 Alter Geschlecht 2016

Année précédente: Etat des cochons laineux en décembre 2015:

Total 2367 d’animaux en vie d’après le herd-book, 1072 mâles et 1295 femelles.

franz 2 Alter Geschlecht 2015

2.3 Nombres d’animaux reproducteurs classés par âges

Le nombre de reproducteurs enregistrés s’est réduit, entre 2016 (240) et 2015 (265, de 25 animaux.

Ils étaient 265 en 2015 et 240 en 2016.

Mâles en 2016: 57 et en 2015 64

Femelles en 2016: 183 et 2015: 201.

Des 2465 animaux enregistrés dans le herd-book de 2016, 240 sont reproducteurs et 2225 ne le sont pas.

franz 3 Alter Nachkommen 2016

Année précédente:

Des 2367 animaux enregistrés dans le herd-book de 2015, 265 sont reproducteurs et 2102 ne le sont pas.

franz 3 Alter Nachkommen 2015


 

3. Coefficient de consanguinité

En moyenne, le coefficient de consanguinité en 2016 est le suivant :

Pour tous les animaux reproducteurs est de 3.08%; dont 2.93% pour les mâles et 3.13% pour les femelles.

franz 4 Inzuchtkoeffizient 2016

Example: Valeur 2= Coefficient de consanguinité >=1.75 und <2.25

Année précédente: En moyenne, le coefficient de consanguinité en 2015 est 3.44%.

Dont 3.07% pour les mâles et 3.55% pour les femelles.

 

franz 4 Inzuchtkoeffizient 2015

Le coefficient de consanguinité est aussi plus bas en 2016 qu’en 2015 ce qui est une très bonne nouvelle. La responsabilité en revient au coordinateur du cheptel.

L'objectif est de conserver le coefficient de consanguinité des éléments reproducteurs en dessous d'une valeur de 6.25. Cette valeur est utilisée comme ligne directrice afin de conserver dans la durée la pureté de la race des cochons laineux. Les animaux présentant un coefficient de 6.25 et plus devraient être remplacés.


 

4. Présence génétique

La présence génétique des animaux vivants reproducteurs a, en moyenne, élevé entre 2015 et 2016 en passant de 15.48 à 15.97.

Cela signifie qu'il vit pour le moment plus d'animaux de la meme famille ou que le degré de parenté est supérieur à l'année précédente.

L'écart type de présence génétique est de 3.48 en 2016, ce qui est une légère augmentation par rapport à 2015. La distribution du matériel génétique s'est donc légèrement détériorée par rapport à l'ensemble du troupeau. Le nombre d'animaux avec un taux de pénétration supérieur ou inférieur à la moyenne a augmenté. On peut voir dans le graphique que les animaux ayant une présence génétique est plus important que lors de l'année précédente.

La valeur de la présence génétique change au court de la vie de l’animal, lors de la naissance ou/et de la mort des parents ou de la descendance. C’est pourquoi la présence génétique doit toujours être recalculée pour être à jour.

franz 5 GenetischePraesenz 2016

Example: Valeur 20= Présence génétique >=19.5 und < 20.5

franz 5 GenetischePraesenz 2015


 

5. Notes d’évaluation

Notes d’évaluation des 49 mâles en décembre 2016

franz 6 Beurteilungsnote maennlich2016

Notes d’évaluation des 152 femelles en décembre 2016

franz 6 Beurteilungsnote weiblich2016

Le nombre d'animaux d'élevage montre au cours des 7 dernières années une légère augmentation.

Depuis 2010, il y a entre 36 et 50 mâles et 128 et 157 femelles.

franz 7 Zuchttiere2016

Au moment de l'extraction des informations du livre généalogique, tous les animaux avec descendance n'ont pas été pris en compte. Ce qui en résulte une différence de 201 animaux d'élevage (animaux référencés) contre 240 animaux parents (animaux avec descendance) dans l'année 2016.


 

6. Appréciation génétique

6.1 Nombre de porcelets nées:

Nombre de porcelets nées (sans les animaux décédés) des 183 truies reproductrices et qui sont elles aussi devenues reproductrices. Classées par âge lors de la dernière naissance.

Le nombre de mères c'est légèrement réduit par rapport à 2015 (201).

franz 8 Nachkommen2016

La différence du nombre de la descendance varie beaucoup entre truies du même âge.

La raison de cette différence est le nombre de porcelets par portée, l’âge de la truie lors de la première portée et le temps entre chaque portée.

Certains éleveurs font porter leurs truies une seule fois par année.

Lorsque le verrat fait partie de l’élevage et que les conditions le permettent, d’autres éleveurs font porter leurs truies trois fois tous les deux ans.

 

6.2 Nombre de porcelets nés par année:

Selon le règlement d’élevage, la fertilité des truies est calculée en fonction du nombre de porcelets nés par année.

  Nombre de porcelets par an=

 nombre total de procelets nés vivants x 12 mois

---------------------------------------------------------------------

(àge lors de la dernière mis bas (en mois) – 8 mois)

 Fertilité des 183 truies porteuses d’après la formule de calcul en décembre 2016.

franz 9 Jahresferkelzahl2016

D’après le herd-book, 65 truies sont primipares et 118 sont multipares.

Les truies multipares ont eu en moyenne un peu plus de 8 porcelets par portées par an.

Les valeurs maximales montrent que quelques truies 18 porcelets par an.

Le signification de le nombre de porcelets par an pour les truies qui n’ont eu qu’une seule portée est très bas. Ceci est influencé par l’âge de la première portée.

 

6.3 Porcelets par portée:

Environ 80% des truies ont de 5 à 9 porcelets par portée.

Ce qui est la même chose que l’année précédente.

Les truies primipares donnent naissance, en moyenne, à 6.3 porcelets. (en 2015: 6.7).

Les multipares quant à elles, 7.2 porcelets (en 2015: 7.3).

Sur ce tableau, les porcelets morts sont aussi pris en considération.

franz 10 Wurfgroesse2016

En 2016 1 portée de 13, ainsi que une portée de 14 porcins ont été enregistrées.

Des portées de 12 porcins à 8 reprises.

Cependant, il s'agissait dans ces cas de figure principalement de morts-nés.

 

Morts à la naissance:

Les 183 truies vivantes en décembre 2016 ont, dans le cours de leur vie, donné naissance à 3634 porcelets.

321 (8.8%) de ces porcelets sont mort-nés ou mort dans les 24 heures suivants la naissance.

Le nombre de morts-nés provenant de truies vivantes en 2016, a légèrement diminué par rapport à l'année précédente. En 2015, il y avait un total de 3896 naissances, dont 382 (9.8%) morts-nés.


 http://wollschwein.ch/index.php/de/die-svws/dokumente